Le président Carl Murat Cantave menace de fermer le Sénat de la république pour restructuration…

Le président Carl Murat Cantave menace de fermer le Sénat de la république pour restructuration…

 

La séance de ratification du premier ministre nomme Jean Michel Lapin et de son gouvernement a déjà connu deux échecs au sein du sénat de la république, deux séances dont le pays garde que des mauvais souvenirs compte tenu du spectacle hideux qui a été offert par nos sénateurs.

Pendant plus de quatre heures, lors de la première séance, les débats ont été fixe uniquement sur une question de présidence de commission dont les quatre sénateurs de l’opposition ont exigé. Ils ont réussi à bloquer la séance par des manières nettement indignes d’un sénat de la république.

Après des négociations pendant plusieurs jours, ils ont octroyé des commissions au sénateurs de la minorité pour faciliter le déroulement de la séance. Une deuxième séance qui malheureusement a connu un nouvel échec. Mais cette fois ci, la minorité a exigé que le gouvernement soit complet pour bloquer le cumul de fonction au sein de plusieurs ministères.

Intervenant a une émission de radio ce lundi matin 27 mai, le président du sénat s’est montré très critique du comportement des sénateurs lors des deux dernières séances notamment. Il a dénoncé le double jeu de certains collègues qui réclament certaines choses dans la presse mais négocient subtilement d’autres en prive, il a signalé plusieurs fois que les groupes doivent présenter leurs arguments aux moments des séances pour alimenter les débats, et continuer pour déplorer que des exigences d’un groupe a l’autre se fassent par correspondance. Carl Murat Cantave pense que c’est un sénat qui n’existe plus et menace d’une possible fermeture du sénat pour restructuration.

 

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *