Haïti/Présidence/Nécrologie : Des Opposants sans honneur.

 

 

« Pouki se pa Jovenel ki te mouri », son père a cessé de souffrir…telles sont entr’autres certaines déclarations choisies par les Opposants du Président Jovenel Moïse à l’annonce de la triste et bouleversante nouvelle du décès de son père, le regretté Etienne Moïse.

Je n’attendais pas plus de ces gens, le contraire m’aurait étonné.
Ils sont fidèles à leur méchanceté, à leur petitesse.

Des Hommes d’État du monde salue le départ du père du premier citoyen du pays en se solidarisant avec la famille en deuil ; en Haïti, ils en profitent pour attaquer un adversaire affaibli.

On ne saurait demander plus à des gens qui se sont endurcis, des gens sans attaches, sans familles, sans coeur.

Il faut être humains pour comprendre la douleur humaine.

Lorsque vous êtes traqués dans la forêt par une bête sauvage, il ne comprend pas votre peur, il ne réfléchit pas aux conséquences, il s’en fout de votre famille, de vos enfants, il tue parce qu’il est une Bête, il ne résonne pas ; son instinct de tueur prend le dessus dans toutes les occasions.

Au moins, un prédateur comme Boulos a le mérite de prendre un peu de recul avant d’enfoncer ses griffes et ses crocs acérés dans la chair de celui qui est devenu la seule proie à abattre, le seul bouc émissaire à sacrifier pour expier tous les péchés du pays, le mal-aimé Jovenel Moïse.

Si même la mort n’arrive pas à émouvoir ces gens, qui sont-ils vraiment… ?

Sans honneur !

Yves BONHEUR

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *