George Floyd est mort « par homicide » à cause de la « pression exercée sur son cou »

George Floyd est mort « par homicide » à cause de la « pression exercée sur son cou »

Deux autopsies, l’une officielle, l’autre indépendante, ont conclu que la mort de George Floyd, un père de famille noir, lors de son interpellation par la police, relevait bien d’un homicide.

George Floyd est mort « par homicide » à cause de la « pression exercée sur son cou » par la police, et était drogué au fentanyl, un puissant opiacé, a estimé lundi 1er juin le médecin légiste officiel en charge de son autopsie.
Cet Afro-Américain de 46 ans a fait un « arrêt cardiaque et pulmonaire » à cause de son immobilisation par les forces de l’ordre, a détaillé le médecin légiste du comté de Hennepin dans un communiqué.

George Floyd est mort « par homicide » à cause de la « pression exercée sur son cou » par la police, et était drogué au fentanyl, un puissant opiacé, a estimé lundi 1er juin le médecin légiste officiel en charge de son autopsie.

Emeutes de Minneapolis : ces six allumettes qui ont enflammé le brasier
Cet Afro-Américain de 46 ans a fait un « arrêt cardiaque et pulmonaire » à cause de son immobilisation par les forces de l’ordre, a détaillé le médecin légiste du comté de Hennepin dans un communiqué.

Dans son rapport, il liste « d’autres paramètres importants : artériosclérose et hypertension artérielle ; intoxication au fentanyl ; usage récent d’amphétamines. »

Jusque-là, le médecin légiste officiel assurait ne pas avoir de « preuves physiques soutenant un diagnostic d’asphyxie traumatique ou d’étranglement ».

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *