Cette vidéo de l’arrestation d’un homme noir à coups de Taser choque à nouveau les Etats-Unis

Cette vidéo de l’arrestation d’un homme noir à coups de Taser choque à nouveau les Etats-Unis

VIDÉO. En Virginie, un Afro-Américain a été victime d’une interpellation brutale, alors qu’il ne montrait aucun signe d’agressivité. La police s’est excusée et le policier incriminé encourt jusqu’à 36 mois de prison.

La scène s’est déroulée le 5 juin, en pleine onde de choc des manifestations en hommage à George Floyd et du mouvement Black Lives Matter. Dans le comté de Fairfax, situé dans l’Etat américain de Virginie, un homme noir a été victime d’une arrestation d’une grande violence, menée par un policier blanc. La vidéo, diffusée par les forces de l’ordre, éprouvante à regarder, montre que la victime a subi plusieurs tirs de Taser (la marque devenue nom générique pour les armes à impulsions électriques), sans que la situation ne semble l’exiger, et met de nouveau en lumière les dérives de la police américaine à l’encontre des personnes noires.

Sur les images, prises avec la caméra corporelle d’un policier, l’homme affiche des signes de confusion mentale : il marche en rond au milieu de la rue et tient des propos peu cohérents. A un ambulancier qui lui propose son aide, il fait part de sa volonté d’aller « en cure de désintoxication », mais refuse de monter immédiatement dans le véhicule de secours. A la place, il continue de déambuler maladroitement sur la chaussée.

Moins de deux minutes plus tard, un nouveau policier surgit dans le champ et, sans sommation, tire au Taser sur l’homme en détresse, alors qu’il ne montrait sur les images aucun signe d’agressivité. Plaquée sur le ventre, la victime est frappée à la tête avec le pistolet avant de recevoir de nouvelles impulsions électriques. Peu après, tandis que des ambulanciers se joignent aux policiers pour le maîtriser et qu’une pression importante est exercée dans son dos, il se plaint de ne pas pouvoir respirer.

A la suite de cette violente interpellation, l’homme sera conduit à l’hôpital. Il en est depuis ressorti, selon les informations de CNN, et a reçu par téléphone les excuses du chef de la police de Fairfax. L’officier responsable de cette agression, pour sa part, a été arrêté et fait désormais face à trois chefs d’accusation liés à cet incident, qui lui font risquer jusqu’à trente-six mois de prison.

Dans un communiqué, la police a déploré cet événement :

« Cette vidéo abîme la confiance du public dans les officiers de police, pas seulement dans le comté de Fairfax, mais dans le monde entier. Ces actes sont inacceptables. »
Cette nouvelle vidéo de violences policières survient une dizaine de jours après la mort de George Floyd, à la suite de son arrestation brutale à Minneapolis, qui a déclenché des manifestations historiques aux Etats-Unis et dans le monde.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *